Archive

Articles taggués ‘espace’

Première photo de la Terre prise d’une autre planéte : Mars

Avant de vous livrez ma pensée, je vous mets tout de suite cette photo de la NASA, prise du sol de Mars par le petit robot caméra nommé « Mars Exploration Rover Spirit » qui se balade à la surface de la planète rouge depuis un bout de temps maintenant. C’est en fait une combinaison mosaïque de plusieurs photographies dont le contraste a été augmenté par deux pour pouvoir bien distinguer… la Terre ! Oui !!! La Terre vue du sol de Mars.

La Terre vu du sol de Mars, NASA

Cliquez sur "La Terre vue du sol de Mars, NASA" pour la voir en grand

Bon ça y est. Vous l’avez vue. Si vous êtes comme moi, vous avez dû scotcher dessus pendant un bon moment. La photo a été envoyée le 26 avril 2010 par la Nasa sur son Flickr officiel (que je vous recommande si vous voulez des clichés incroyables régulièrement) mais la photo date elle-même du 8 mars 2004.

Je trouve cela personnellement incroyable. Tellement beau sur tant de dimensions. Technologique, bien sûr. Une technologie  qu’à créée l’homme en quelques centaines d’années pour permettre une exploration aussi périlleuse et unique que la conquête spatiale. Une autre dimension est cette idée de publier cette simple photographie qui va parler à tout un chacun pour ramener à notre niveau la compréhension de l’ampleur de la tâche accomplie pour en arriver là. Vous vous rendez compte ? On prend des photos du sol d’une autre planète. Bien sûr Hubble nous envoie depuis des années des images toutes plus incroyables les unes que les autres mais ces dernières ont toujours été des clichés de nébuleuses, de galaxies, de planète entière. Bref, des visualisations à une échelle autrement plus grande et inimaginable que l’échelle humaine.

La photo que je vous présente-là est belle en ce sens qu’elle ramène à l’échelle humaine voire terrestre (euh… martienne ?) une vision dont l’échelle ne nous parlait pas vraiment jusqu’ici. On y est ! On visualise ! On imagine ! On rêve !

Que c’est beau ! Rêvez avec moi les amis. Notre époque est formidable.

via

Les satellites en orbite autour de la Terre, classés par pays

Le graphique ci-dessous présente la proportion des satellites actuellement en orbite autour de notre bonne vieille planète. Le tout réparti par pays. Pour chaque pays, les proportions sont divisées en 3 :

  • En blanc, au centre des ronds, la proportion de satellites en orbite et en fonction,
  • En gris clair, autour du blanc, la proportion de satellites en orbite mais qui ne fonctionnent plus.
  • Enfin, en gris foncé, la proportion de débris spatiaux de plus de 10cm de diamètres.

Je vous laisse faire vos propres observations et conclusions. Mais la Chine a vraiment un problème avec l’environnement. Y a du monde là-haut !

Cliquer sur l'image pour la voir en grand

via

L’amarsissage de Phoenix a réussi !

Un évènement que j’attendais avec impatience s’est déroulé cette nuit entre 1h et 2h du matin, heure française : l’atterrissage sur Mars (on dit un « amarsissage ») de Phoenix, lancé depuis Cap Canaveral en septembre 2007. La NASA avait annoncé que 2 flux seraient disponibles en direct live pour suivre l’évènement en ligne. Ils n’avaient pas menti ! Je me suis régalé !

Ça y est ! L‘amarsissage s’est déroulé comme sur des roulettes et on a pu le suivre en direct live via les 2 flux mis à disposition par la NASA.

C’était vraiment intense. Un vrai suspens. Phoenix a transmis ses données en temps réels tout le long. Ces signaux traversant l’espace à la vitesse de la lumière auraient pu être interrompus durant la séquence ultime appelée les « 7 terribles minutes » que dure la phase d' »entrée, descente et amarsissage » mais tout s’est bien passé.

L'amarsissage de Phoenix

L’entrée, la descente de l’amarsissage de Phoenix : les 7 terribles minutes. (Cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Pourtant c’était pas gagné. En 7 minutes, le transporteur a dû passé d’une vitesse de près de 6 kilomètres par seconde à celle de 3 mètres par seconde. Une pression de 9G ! Bonjour la révision des plaquettes de freins chez Speedy demain matin !. Pour « freiner », Phoenix a utilisé les frictions avec l’atmosphère marsienne, puis le déploiement d’un parachute et enfin des petits propulseurs. L' »atterrissage » s’est fait sur des airbags supportant le poids du transporteur chutant à la vitesse finale.

A chaque phase, on pouvait voir sur le graphique de transmission les différents signaux annonçant le déclenchement et/ou le bon déroulement des instructions. Chaque nouveau signal provoquait la liesse chez les ingénieurs de la NASA. Le décompte des altitudes décroissante était insoutenable. Le signal de « touchdown » apparait. Phoenix cesse d’émettre. Mission accomplie ! Explosion de joie dans la salle de contrôle, tous les ingénieurs se prenant dans les bras et se félicitant. Dans quelques heures, les premières images vidéos nous arriveront.

Phoenix va donc passer les 90 prochains sols (un « sol » est un jour martien. Il dure 40 minutes de plus qu’un jour terrien) à explorer le sol et l’atmosphère du pôle nord de la planète Mars. Armé de 7 outils sophistiqués, l’appareil a pour mission d’étudier la possibilité de la vie sur Mars en étudiant la glace située dans cette partie de Mars.

Structure de Phoenix

La structure de Phoenix

Pfffiou. Imaginez la précision des calculs qui ont été réalisés pour arriver un timing aussi parfait. En effet, Phoenix est arrivé à bon port à l’heure exacte annoncée, à la minute près ! Et elle avait été annoncée bien avant le lancé en septembre dernier. Et si la NASA rachetait la SNCF ? En tout cas, moi ça me laisse rêveur. Je suis fasciné. Je resterai un éternel gamin devant de tels exploits spatiaux. Je connais un papa qui pense comme moi. (C’est le mien :D)


Les dernières secondes et la joie des ingénieurs de la NASA

Je vais me coucher, tiens, pour me remettre de toutes ces émotions.