Accueil > Le Coin d'Alconis > Des agrafes, des punaises et du gros scotch au service de l’art

Des agrafes, des punaises et du gros scotch au service de l’art

Je vous présente aujourd’hui 3 artistes qui ont l’art et la manière de détourner des matériaux de la vie de tous les jours pour en faire le vecteur de leur créativité.

Commençons par Baptiste Debombourg qui a utilisé 35000 agrafes pour réaliser ses Air Force One et Air Force Two inspiré du Mythe d’Icare. A raison de 75 heures de travail, l’artiste français réussit une belle prouesse visuelle de 2,7m sur 2,5m avec cette technique qu’il a baptisé « Agravure ». Jugez plutôt.

Vient ensuite Eric Daigh qui lui a préféré utiliser des punaises de couleurs pour faire une vingtaine de portraits. Je trouve ça beaucoup moins impressionnant techniquement quand on sait ce que peut faire un ordinateur pour transformer une image en une série de points et donc donner exactement la série de punaises à mettre. Mais tout de même, la réalisation et l’idée valent le coup d’être vues. Alors, place aux photos.

Enfin, finissons par une idée technique folle admirablement exécutée. Celle de Mark Khaisman, qui lui a utilisé du scotch de déménageur pour réaliser ses tableaux sur plexiglas rétro-éclairé. Un magnifique travaille de détournement de matériau et de la lumière pour un effet des plus impressionnant.

Categories: Le Coin d'Alconis Tags: ,
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks