Archive

Articles taggués ‘actualité’

Le dilemme d’un amour plutonique

Chaque jour Xavier Gorce, dessinateur de presse « à tendance zoophile » comme il aime à se décrire, publie dans son blog « Les Indégivrables » sa vision de l’actualité au travers de courtes bandes-dessinées mettant en scène des pingouins sur une banquise. Bah quoi, c’est aussi bien que des oiseaux blasés, non ?

Ces deux derniers jours, il a su transcrire à sa manière une vision intéressante de la crise nucléaire qui se déroule actuellement au Japon. Au coeur de cette crise se trouve  la centrale de Fukushima qui apparaît tellement hors de contrôle pour les ingénieurs de TEPCO ont demandé l’aide d’experts français d’EDF et d’Areva. C’est dire ! Mais cette crise est aussi dans les média et les opinions. Déjà traumatisés par les bombardements américains, la crise actuelle apporte pas mal d’eau (sans mauvais jeu de mots) au moulin des anti-nucléaires japonais. Et on les comprend aisément. Mais sur un plan international aussi, la lutte entre pro et anti est relancée. Notamment en France, célèbre pour son savoir-faire en la matière au travers de ces grands acteurs que sont EDF et Areva sur le marché mondial.

C’est dans ce contexte que s’inscrivent nos média en communiquant souvent à coup de sondages édifiants. Ah, les sondages ! Ces miroirs déformants à qui l’on fait dire n’importe quoi. Il suffit de prêter attention à la formulation de la question du sondage ou encore aux commanditaires.

C’est le sujet qu’abordent les derniers strips de Xavier que je vous présente aujourd’hui.

Sondage : nucléaire par fournisseur d'énergie

Sondage : nucléaire par association écolo

Crédits: Les Indégivrables de Xavier Gorce

Categories: Le Coin d'Alconis Tags: ,

Le best-of de la 1ère année de BirdsDessines.fr

Oyez oyez, jeunes gens ! Grande nouvelle : le site BirdsDessines.fr a soufflé sa première bougie. Une année déjà que les Birds, ces petites bêtes à plumes qui n’ont pas leur langue dans leur poche, enrichissent l’écosystème d’Internet par leur verve, leur humour noir, leurs jeux de mots pourris et leurs remarques débiles sur l’actualité.

Fruit du travail de nombreux internautes, la première année des BirdsDessinés c’est en quelques chiffres :

  • Plus de 800 BDs publiées sur le site.
  • Plus de 500 auteurs de BirdsDessinés enregistrés sur le site.
  • Plus de (tenez-vous bien) 10000 BDs créées sur le site et mailées, téléchargées ou publiées ensuite.
  • Plus de 100.000 pages vues.

Et ce n’est pas fini. Vous pouvez toujours créer votre propres BDs. C’est gratuit et nul besoin de s’inscrire, sauf si vous voulez publier sur le site en lui-même. Essayez donc de créer votre première BD en utilisant l’éditeur en ligne de BirdsDessinés.

Je suis assez satisfait dans l’ensemble de la marche autonome du site. Je déplore pas mal de déchets dans les publications mais peu de débordements vraiment choquant. C’est donc un petit projet à moi qui marche bien.

Perché sur leur fil, les Birds avaient une place de choix pour observer l’année qui vient de s’écouler. Une année très riche en événements que je vous propose de revivre le temps d’un petit billet. Nous allons remonter le temps et se remémorer différents événements qui se sont passés durant ces derniers 365 jours au travers des remarques de nos bestioles préférées.

Cliquez sur lire la suite pour voir toutes les BDs après le saut !

Lire la suite…

L’amarsissage de Phoenix a réussi !

Un évènement que j’attendais avec impatience s’est déroulé cette nuit entre 1h et 2h du matin, heure française : l’atterrissage sur Mars (on dit un « amarsissage ») de Phoenix, lancé depuis Cap Canaveral en septembre 2007. La NASA avait annoncé que 2 flux seraient disponibles en direct live pour suivre l’évènement en ligne. Ils n’avaient pas menti ! Je me suis régalé !

Ça y est ! L‘amarsissage s’est déroulé comme sur des roulettes et on a pu le suivre en direct live via les 2 flux mis à disposition par la NASA.

C’était vraiment intense. Un vrai suspens. Phoenix a transmis ses données en temps réels tout le long. Ces signaux traversant l’espace à la vitesse de la lumière auraient pu être interrompus durant la séquence ultime appelée les « 7 terribles minutes » que dure la phase d’ »entrée, descente et amarsissage » mais tout s’est bien passé.

L'amarsissage de Phoenix

L’entrée, la descente de l’amarsissage de Phoenix : les 7 terribles minutes. (Cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Pourtant c’était pas gagné. En 7 minutes, le transporteur a dû passé d’une vitesse de près de 6 kilomètres par seconde à celle de 3 mètres par seconde. Une pression de 9G ! Bonjour la révision des plaquettes de freins chez Speedy demain matin !. Pour « freiner », Phoenix a utilisé les frictions avec l’atmosphère marsienne, puis le déploiement d’un parachute et enfin des petits propulseurs. L’ »atterrissage » s’est fait sur des airbags supportant le poids du transporteur chutant à la vitesse finale.

A chaque phase, on pouvait voir sur le graphique de transmission les différents signaux annonçant le déclenchement et/ou le bon déroulement des instructions. Chaque nouveau signal provoquait la liesse chez les ingénieurs de la NASA. Le décompte des altitudes décroissante était insoutenable. Le signal de « touchdown » apparait. Phoenix cesse d’émettre. Mission accomplie ! Explosion de joie dans la salle de contrôle, tous les ingénieurs se prenant dans les bras et se félicitant. Dans quelques heures, les premières images vidéos nous arriveront.

Phoenix va donc passer les 90 prochains sols (un « sol » est un jour martien. Il dure 40 minutes de plus qu’un jour terrien) à explorer le sol et l’atmosphère du pôle nord de la planète Mars. Armé de 7 outils sophistiqués, l’appareil a pour mission d’étudier la possibilité de la vie sur Mars en étudiant la glace située dans cette partie de Mars.

Structure de Phoenix

La structure de Phoenix

Pfffiou. Imaginez la précision des calculs qui ont été réalisés pour arriver un timing aussi parfait. En effet, Phoenix est arrivé à bon port à l’heure exacte annoncée, à la minute près ! Et elle avait été annoncée bien avant le lancé en septembre dernier. Et si la NASA rachetait la SNCF ? En tout cas, moi ça me laisse rêveur. Je suis fasciné. Je resterai un éternel gamin devant de tels exploits spatiaux. Je connais un papa qui pense comme moi. (C’est le mien :D)


Les dernières secondes et la joie des ingénieurs de la NASA

Je vais me coucher, tiens, pour me remettre de toutes ces émotions.

J’aime pas Olivier Martinez…

… mais alors pas du tout !

Soutenons le Presse-Citron !

Pour mieux comprendre, allez ici :
www.presse-citron.net/?2008/03/19/3190-fuzz-et-olivier-martinez-verdict-le-26-mars

Pour info, si Eric perd c’est une bombe judiciaire contre le web 2.0 qui explose.

Pas de choix dans la date

Oyez oyez braves lecteurs ! Voici une nouvelle retentissante qui va bouleverser vos jours à venir. Sachez que Mercredi, dans la nuit du 4 mai à une heure, deux minutes et trois secondes, vous pourrez lire votre heure et votre date ainsi :

01:02:03 04/05/06

Categories: Le Coin d'Alconis Tags: ,

Journée d’une femme

Journee de la femme 2006 Ingrid betancourt

Une journée de plus…

http://www.ingridbetancourt.com

Categories: Le Coin d'Alconis Tags:

Carte anti Saint-Valentin, la revanche des célibataires

Be My Anti ValentineLa Saint-Valentin est la fête des amoureux qui, du coup, s’affichent dans les rues, dans les cafés, partout, au grand dam des célibataires cloîtrés chez eux avec une boîte de mouchoir à regarder pour la 23ème fois Nuit Blanche à Seattle. Et comme chaque événement a ses e-Cartes (cartes de voeux en lignes), les internautes épris de leur compagn(on/e) ne peuvent résister à l’envie d’en envoyer.

Célibataires, bonne nouvelle ! Vous pouvez vous aussi envoyer des e-Cartes de Saint-Valentin ! Plus précisément, des Anti Valentine Cards. Le site meish.org vous en propose une floppée à envoyer à vos ami(e)s. Le site est en anglais mais on comprend très bien les messages des cartes.

Update : Il semble que le site ait trop de succès. La fonctionnalité a été enlevée.

Bon anniversaire à … moi !

Hier, je fêtais mes 24 ans. J’entame ma 25ème année à fouler cette Terre qui rougit chaque jour de pouvoir me porter. Un tel événement ne peut pas ne pas avoir de répercussions sur ce site. Aussi, à l’instar du présent billet, mon blog va « s’égoïstiser » par l’apparition dans le menu de gauche d’une partie informative sur votre serviteur.

Plus sérieusement, je me suis rendu compte que lorsque des gens tapent « Nicolas Demange » dans Google, ils ne tombent pas sur ce site en première réponse mais en 5ème page ! Regrettable, je trouve. De plus, on m’a souvent demandé pourquoi j’avais appelé mon site KooNDeLLiTcH. J’y apporte ainsi une réponse. La mise en relief de mon CV peut me permettre un avenir meilleur. Bref, que du bon cette nouvelle section de menu, non ? Vous vous en foutez ? … Pareil.

Question de point de vue

Caricature vs enfant avec une grenade, lequel vous choque le plus ?

Disney va racheter Pixar

Disney rachète Pixar Et bien voilà. C’est quasiment fait. Demain, le conseil d’administration de Pixar se réunit pour accepter le rachat à hauteur de 7 Milliards de dollar par Disney. Steve Jobs, président de Pixar deviendrait d’une pierre deux coups le principal actionnaire de la Mickey’s Firm. Pixar, les studios d’animations à qui on doit les chef d’oeuvres tels que Toy Story, Monster & Cie, 1001 Pattes, Finding Nemo et dernièrement Les Indestructibles, rachetés en 1986 par le patron d’Apple pour 10 Millions de dollar, étaient arrivés au terme de la collaboration contractuelle avec Disney avec Cars, qui devrait sortir cet été. Jobs était en froid avec l’ancien patron de Disney ce qui avait empêché la reconduction de la collaboration entre les 2 monstres du divertissement audiovisuel provoquant ainsi la démission du président de Disney. Son remplaçant reprit les pourparlers et voilà où nous en sommes.

L’espoir de voir un produit pur jus Pixar tombe à l’eau. Espérons que le formatage Disney des productions Pixar ne feront pas tombé les studios de Steve Jobs dans les mêmes abîmes que celles dans lesquelles se débat Mickey depuis maintenant quelques années.

Categories: Le Coin d'Alconis Tags: ,