Archive

Articles taggués ‘brave’

Est-ce la fin de l’ère Pixar ?

L’ère Pixar : 15 années de succès pour le plus grand studio d’animation du monde

Ceux qui me connaissent personnellement ou me lisent régulièrement ici-même savent combien je suis un fan incontesté des studios d’animation américains Pixar. Au delà du tour de force d’avoir réussi à sortir 11 films d’animation à succès sur 11, j’ai toujours considéré les gens de chez Pixar et leur façon de travailler comme des modèles. J’ai d’ailleurs dévoré le livre To Infinity and Beyond!: The Story of Pixar Animation Studios (Attention il est en anglais) qui décrit à merveille la montée en puissance et l’histoire des studios de leurs rachats par Steve Jobs à leur acquisition par Disney. On y apprend d’ailleurs que l’apparente sérénité et facilité qui se dégagent de ce parcours sans faille est surtout le fruit d’un travail acharné, sans retenu, passionné et total de John Lasseter, Ed Catmull, Steve Jobs et de tous les différents réalisateurs, animateurs, graphistes, scénaristes, storyboaders, art designer, et j’en oublie, qui ont rendu ce que Pixar est aujourd’hui : le précurseur, le maitre incontesté et le visionnaire du film d’animation.

Tout va bien dans le meilleur des mondes, donc.

Et puis, il y a eu l’affaire Newt.

L’affaire Newt : premier échec avéré des studios Pixar

« Newt » ? Mais qu’est-ce donc, vous allez me dire. Newt était un projet de film de Pixar au pitch des plus amusant :

les deux derniers spécimens de tritons aux pieds bleu sont forcés de s’accoupler pour perdurer leur espèce. Manque de bol, le mâle et la femelle triton ne peuvent pas se blairer. C’est mal barré pour la survie de l’espèce.

Encore une fois, on sent la volonté des studios de donner la priorité aux histoires, à l’art de raconter. Mais en mai 2010, une chose va se passer qui était alors impensable : Pixar a annulé la production de Newt !

Newt, le dernier représentant des tritons à patte bleu, a bel et bien disparu

Incroyable ! Pixar serait faillibles. Ce seraient des hommes comme les autres qui sentiraient enfin le goût amer de l’échec. Lorsque j’ai lu le bouquin dont je vous parle plus haut, on apprend comment les leaders des studios ont réussi par deux fois à remonter la pente alors que tout semblait perdu à force de travail, de courage et de motivation. Mais là, il semble que Newt, fort d’un pitch alléchant et donc d’une histoire qui tient la route, n’ait pas pu bénéficier de cet engouement collectif à sauver la mise lorsque  tout va mal. Et pourtant, vient de nous arriver tout un tas d’artworks de Newt que je vous propose de découvrir ci-après.

Tellement beau et inspiré ! Comment a-t-on pu annuler un tel projet ? Que se passe-t-il ? Commencerait-on à ne plus avoir la force d’assumer de nouveaux projets ambitieux ? Avec un tel palmarès irréprochable à ce jour, on attend de Pixar qu’ils continuent à l’être. Personne ne pouvait s’attendre à l’annulation pure et simple d’un projet prometteur. Quelque chose cloche au pays magique de Pixar. Mais ce n’est pas tout.

Maitre incontesté de l’originalité scénaristique, Pixar tombe dans la spirale des suites

On pourrait se dire que Newt n’est qu’un échec car il n’était peut-être pas à la hauteur des espérances internes. Qu’il valait mieux laisser tomber le film qui n’aurait pas été en adéquation avec les attentes qualitatives de studios et de ses fans.  Qu’il faut faire confiance aux décideurs de chez Pixar comme on a eu raison de le faire jusqu’ici. Admettons. Mais Newt était prévu pour sortir en été 2011. Que va-t-on avoir à la place ? Que se prépare-t-il dans les cartons ?

  • Toy Story 3, sorti le 14 juillet 2010
  • Cars 2, sortie prévue le 13 juillet 2011
  • Brave (anciennement  « The Bear and the Bow »), sortie prévue pour le 15 juin 2012
  • John Carter of Mars (Premier volet d’une trilogie en prise de vue réelle avec des effets spéciaux made in Pixar) sortie prévue pour l’été 2012
  • Monstres & Cie 2, sortie prévue le 16 novembre 2012

Bien trop de chiffres dans cette liste ! Vraiment, c’est à se poser des questions. Jusqu’ici les suites ont été à la hauteur des opus précédents. En effet, la série des Toy Story pulvérise tous les records d’entrées, preuve que ce que John Lasseter avait dit concernant les suites se vérifie pour le moment : « Si l’on fait une suite à un de nos films, c’est que l’on a une histoire au moins aussi bien. »

Mais lorsqu’on connait les chiffres de popularité du premier Toy Story et l’affection que lui porte le public qui a grandi avec les personnages, il parait assez normal d’anticiper le succès d’un suite. Que va-t-il en être pour la suite du Pixar qui a en le moins de succès jusqu’ici, Cars ? Son scénario, aussi supérieur au premier puisse-t-il être, suffira-t-il à faire de Cars 2 un succès total ?

Faisons-leur confiance !

Bref, en effet, on peut se poser pas mal de questions. Je ne m’étendrai pas ici sur les différents films estampillés Pixar à venir. Ils feront l’objet de bien d’autres billets. Pixar a réussi jusqu’à présent le parcours sans faute sur 11 films en 15 ans. C’est indéniable, ces gens-là ne sont pas tombés de la dernière pluie et savent ce qu’ils font. Ils ont surmonté tant d’embuches, tant de problèmes qu’ils ont acquis l’expérience suffisante pour éviter les faux-pas. Faisons-leur confiance. Nous ont-ils déçu par le passé ? N’ont-ils pas, à chaque fois, repoussé les limites de l’animation tant sur le côté technique que artistique ? Gageons que ce fut un déchirement et une terrible déception d’avoir dû prendre la décision d’arrêter la production d’un projet comme Newt. Mais ce sont sûrement de bonnes raisons qui ont fait qu’une telle décision DEVAIT être prise.

Alors, toi, internaute très motivé pour m’avoir lu jusqu’ici, joins-toi à moi. Pixar a mérité qu’on garde confiance en eux. Quand bien même le faux pas arriverait-il, les studios à la lampe n’ont plus rien à prouver à qui que ce soit.