Archive

Articles taggués ‘design’

8 excellents stickers 3D trompe-l’oeil pour vos portes

« Mais c’est quoi cet escalator chez toi, mec ?! ET CES MARCHES ?!!! Elles mènent où ?

– Mais non. C’est des stickers collés sur mes portes. La classe, non ? Eh, mais… Arrête ! Non. Tu peux pas… C’est pas des vrais…. »

*PAF* »

Voilà ce qui peut arriver si vous vous laissez tenter par ses stickers trompe-l’oeil 3D à coller sur les portes de votre appartement. Une idée lumineuse et personnalisable. En effet, ils sont ajustables à vos propres dimensions et ont une finition satinée qui ne manquera pas d’attirer l’attention de vos visiteurs sur votre déco intérieure plus que douteuse jusqu’ici. Tout cela est disponible chez CoutureDeco.com pour $279 pièce. Merci Valérie Damidot ! (Cliquez sur les miniatures ci-dessous pour agrandir)

via – Crédit photos: couturedeco.com

Maquette de San Francisco, 1 million d’allumettes et quelques balles de ping-pong

François Pignon peut aller se rhabiller avec ses petites maquettes faites à base d’allumettes. On a trouvé un bon gros winner pour vos dîners un peu spéciaux du mercredi soir. Il s’appelle Scott Weaver et, tenez-vous bien, le monsieur a mis 34 ans pour construire sa maquette de la ville de San Francisco en utilisant plus d’un million d’allumettes. Il s’est même payé le luxe de prévoir un circuit pour balles de ping-pongs avec les rues de son San Francisco miniature. La grande classe !

Donc c'est pas la petite maquette de débutant comme on peut le voir.

Selon le point de vue, vous pouvez voir des vues de la ville et les monuments reconnaissables.

L'attachement au détail force le respect.

Les balles de ping-pongs se baladant dans les rues de San Francisco miniature : EPIC WIN!

Et pour finir, une petite vidéo qui permet de voir les balles de ping-pongs se baladant au sein de la structure.

via

Des agrafes, des punaises et du gros scotch au service de l’art

Je vous présente aujourd’hui 3 artistes qui ont l’art et la manière de détourner des matériaux de la vie de tous les jours pour en faire le vecteur de leur créativité.

Commençons par Baptiste Debombourg qui a utilisé 35000 agrafes pour réaliser ses Air Force One et Air Force Two inspiré du Mythe d’Icare. A raison de 75 heures de travail, l’artiste français réussit une belle prouesse visuelle de 2,7m sur 2,5m avec cette technique qu’il a baptisé « Agravure ». Jugez plutôt.

Vient ensuite Eric Daigh qui lui a préféré utiliser des punaises de couleurs pour faire une vingtaine de portraits. Je trouve ça beaucoup moins impressionnant techniquement quand on sait ce que peut faire un ordinateur pour transformer une image en une série de points et donc donner exactement la série de punaises à mettre. Mais tout de même, la réalisation et l’idée valent le coup d’être vues. Alors, place aux photos.

Enfin, finissons par une idée technique folle admirablement exécutée. Celle de Mark Khaisman, qui lui a utilisé du scotch de déménageur pour réaliser ses tableaux sur plexiglas rétro-éclairé. Un magnifique travaille de détournement de matériau et de la lumière pour un effet des plus impressionnant.

Categories: Le Coin d'Alconis Tags: ,

30 logos qui parlent d’eux-mêmes

Dans mon passé, j’avais un petit passe-temps-gagne-pain comme designer de logo. C’était une activité sympa qui me permettait d’exercer et de mettre à l’épreuve ma créativité afin de trouver le visuel parfait pour le produit ou l’association représentée. Ce n’est pas toujours facile de jouer sur la typographie, les lettres, les représentations, les couleurs mais certains parviennent à atteindre un niveau où le logo parle de lui-même, où l’idée du logo s’intègre quasi naturellement à sa représentation.

Voici 30 exemples de logo parlant d’eux-mêmes qui vous inspireront au plus haut point si, comme moi, vous êtes déjà passés par le défi de créer des logos fidèles.

Diamond Bookstore by Malik Joanna (Librairie de Diamand)

Killed Productions by ethereal (Tué)

Lochness by Navy Blue Design (Comme le lac)

DODO by Dalibor Novák (Restaurant de grillades)

Evolution X by Felipe Rojas

Code Fish by Mabu (Poisson de Code)

Animal Rescue Sofia by Milena (Secours Animalier)

Peeled by uneekGrafix (Epluché, décollé)

83 Studios by uneekGrafix

HELIUM

TALKMORE by NIDO (Parler plus)

Pause by volkan ek?i

Bob’s House For Dogs (Maison pour Chien)

Six Pixels of Separation

subber by !mude (Submarine = sous-marin)

fly v2 by HitByReindeer (Mouche)

labrat by Mikeymike (Rat de laboratoire)

Totem Media

Cloud Corner (Coin de Nuage)

GoMusic by uneekGrafix

Seven Sparrows (Sept Moineaux)

Coffee Cup (Tasse à café)

Get Wired (Se lier, communiquer)

MonKey (Monkey=singe, Key=clef)

Denshu Sushi by tomhuveners

Broken Goggles (Lunettes Cassées)

African Film Club

Oil (Huile)

Page Fold (Page Tournée)

Swing Studios (Studios de la Balançoire)

via

Categories: Le Coin d'Alconis Tags: ,

Littérature de banquise

A l’occasion des 75 ans de l’enseigne de librairies anglaises Penguin, le designer Amy Fleisher a inventé ses 4 posters mettant en scène des personnages célèbres de la littérature internationale… avec des pingouins. J’ai trouvé ça marrant alors je vous fait profiter. Et non ce n’est pas une pub pour Linux, bande de geeks.

via

http://www.amyfleisher.com/
Categories: Le Coin d'Alconis Tags:

Ne sortez plus sans votre parapluie-batterie !

Le clapotis de la pluie sur le pavé ne vous suffit plus. Vous voulez ajouter votre part à la cacophonie liquide qui s’abat sur vous. Alors vous souriez. Car vous avez pensé à emporter avec vous… votre parapluie-batterie !

Le Rain Drum vous donnera le rythme lorsque vous chanterez sous la pluie.

Le parapluie-batterie (ou Rain Drum) a été récemment designé par le sud-coréens Dong Ming Park afin de casser « l’ennui sonore de la pluie ». Bon personnellement, le bruit de la pluie est l’un des sons que je préfère dans ce bas monde, mais bon. Vous savez ce qu’on dit : l’égout et les couleuvres, ça ne se discute pas. Donc, ce parapluie high-tech est constitué de 5 surfaces sensibles à la chute des gouttes d’eau et qui vont produire les sons d’une batterie classique en fonction du tom touché. Poum Tchac Tssshhh

Oh, quelle est heureuse avec son parapluie ! Les hommes se retournent enfin sur elle dans la rue... mouillée.

Bon évidemment, ça risque pas d’être en rythme mais ce sera toujours du bruit en plus ! \o/ Le Rain Drum accompagnera à merveille vos t-shirt batterie et guitare.

via

Categories: Le Coin d'Alconis Tags: ,

La piscine sous laquelle il n’y a pas d’eau

L’artiste argentin Leandro Erlich est l’auteur de cette création qu’il a simplement nommé La Piscine, à l’occasion du The 21st Century Museum of Contemporary Art à Kanazawa, au Japon.

Une couche de 10cm d’eau recouvrant un plateau de verre sépare le eau haut du bas de la piscine. Un plateau de verre qui en plus de devoir supporter son propre poids doit être assez costaud pour supporter plus d’une tonne d’eau ! Du coup, l’intérieur de la piscine devient habitable. Mais l’effet le plus impressionnant est la vision du dessus lorsque des gens sont dans/sous la piscine.

Excellent non ?

Piscine sans fond vu du dessous

Vu du dessous, la piscine est en fait une pièce avec un plafond d'eau

Vue du dessus, l'illusion est parfaite et l'effet est saisissant !

via

Categories: Le Coin d'Alconis Tags: ,

La revanche de la cabane au fond du jardin

Popularisée par la chanson Cabrelisante de Laurent Gerra, la cabane au fond du jardin à souvent été réduite à un simple débarras pour outils de jardin, à de simples toilettes où il n’y a jamais de papier, à une remise stockant le bois qu’on a la flemme d’aller chercher ou les vélos rouillés des enfants ayant quittés le cocon familial et qui passaient leur temps dans leur cabane étant petits. Mais tout ceci est terminé ! Ôtez-vous cette idée vieillotte de la tête car une nouvelle tendance est définitivement là : le bureau au fond du jardin.

Normal, me direz-vous. Avec le développement des communications, du télé-travail, le coût des transports pour le porte-monnaie et pour la planète, cette tendance suit une autre tendance : le développement du travail à la maison. Mais même sans aller jusque là, le bureau a toujours été une pièce importante d’une maison ou d’un appartement. Souvent la pièce où se réfugie l’homme du foyer pour éviter les assiettes volantes lors de disputes animées, le bureau devient ensuite la chambre du premier né. Bref, c’est une pièce à part entière qui a le droit aussi à son attention.

Du coup, le bureau au fond du jardin, à l’écart de toute vaisselle volante et de tout cri de bébé, devient un havre de paix et se voit touché par la loi du design. Voici quelques échantillons glanés ça et là sur le net. Évidemment, là où la cabane restait relativement peu onéreuse, ces modèles design valent un peu plus cher. Mais bon, la tranquillité pour  jouer aux jeux vidéos travailler ne le vaut-elle pas ?

Celui-là plaira au fan de design et de technologie puisqu'il est livré avec tout le matériel électronique nécessaire.

WorkPod by Ecospace

Vous avez certainement dû voir la petite bouille de l'ArchiPod quelque part. Un petit cocon en harmonie avec la nature. En plus, à l'intérieur c'est plus grand qu'il n'y parait.

Archipod

Voilà un bel oeuf ! Bon pas sûr qu'il se fonde dans le décor de votre jardin, mais il a son petit effet futuriste et éco-blanc qui pourra plaire à pas mal.

dmvA’s Blob VB3

L'OfficePOD, c'est le bureau de jardin efficace et beau. Il fait ce qu'on lui demande et même plus vu qu'il utilise un max de matériau recyclé et est très bien isolé pour limiter les consommations énergétiques.

OfficePOD

Sympa le mini studio d'enregistrement de Hans Liberg, non ? Un max de rondins coupés autour d'une armature en acier. Une intégration parfaite au jardin.

Designé par Piet Hein Eek

C'est un peu le bureau de Dark Vador, OK. Mais il en faut pour tous les goûts, non ?

Et pourquoi pas en forme de dome ? C'est la spécialité de certains constructeurs. Bon par contre, le style fait un peu vieillot, je trouve. Enfin, vous savez ce qu'on dit sur l'égout et les couleuvres... Ca ne se discute pas !

Et le dernier, le bureau de jardin pour celles qui travaillent très dur !

via

Categories: Le Coin d'Alconis Tags:

10 concepts novateurs qu’on aimerait déjà utiliser

Un petit billet tout en images parlant d’elles-mêmes. Une simple légende suffit pour comprendre davantage ces manifestations du génie de certains esprits. Parfois, ça ne tient à rien de tomber sur idée géniale. Aussi, voici une petite compilation de 10 concepts totalement innovants que j’ai vu passer dernièrement dans mes flux RSS. On se demande même comment certains de ces concepts ne sont pas encore là tellement ils semblent simples.

Pour plus de détails, cliquez sur le petit via dans la légende d’une image. Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

1. Les fiches USB qui s’enfichent

Plus besoin que d'un seul port (suralimenté) pour brancher plein d'appareils en USB.

via

2. Le feu rouge économique

Parfait pour savoir quand redémarrer son moteur qui s'éteint à l'arrêt.

via

3. La montre sans chiffre

J'adore cette façon d'afficher l'heure. Montre façon 2.0

via

4. La porte ping-pong

La porte ultime pour les pauses sportives au bureau

via

5. Le distributeur de vélo urbain 2.0

Un beau concept de rangement de vélo urbain.

via

6. Le code barre fraîcheur

Le code-barre s'efface en fonction de la fraicheur du produit. Plus possible de vendre des produits périmés !

via

7. La boite à chewing-gum écolo

Une fois mâché, on l'enroule dans une bande issu du distributeur sur le côté et on le jette sous la bouteille.

via

8. Le Rubik’s Cube pour aveugle

Le rubik's cube rendu accessible aux non/mal-voyants.

via

9. Le tapis-tente

Tapis ou mini cabane

via

10. Le marque-ligne

Le marque-page qui marque aussi la ligne !

via