Archive

Articles taggués ‘internet’

Inversion de logos

Graham Smith, designer de logo britannique, a eu une idée saugrenue : l’inversion de logo. En fait pas tout à fait une inversion. Il a appelé cela « reversion » c’est-à-dire appliquer la forme d’un logo textuel au texte d’un autre logo, les deux logos devant être de préférence ceux de marques directement concurrentes pour rendre l’effet encore plus saisissant. Ainsi, on va avoir un logo écrit Facebook écrit à la manière du logo Twitter. De même pour les marques Google et Bing, concurrents sur le plan des moteurs de recherche. Amusant.

Cliquer pour agrandir ou lancer le mode galerie.

Facebook en mode Twitter

Twitter en mode Facebook

Google en mode Bing

Bing en mode Google

Vimeo en mode Youtube

Youtube en mode vimeo (Super class d'ailleurs !)

Blackberry en mode Flickr

via

Categories: Design & Marketing Tags: , ,

Les géants du net portent plainte contre la France, et ils ont raison !

Vous l’avez sûrement vu passer dans vos journaux ou flux RSS la semaine dernière mais 20 géants du net, Google et Facebook en tête, ont porté plainte contre une nouvelle loi française forçant tout un tas de sites d’e-commerces, d’hébergeurs, de services vidéos, de musiques et de courriel à garder bien au chaud les données personnelles de leurs utilisateurs. Outre le fait qu’une telle mesure va à l’encontre de l’évolution globale d’Internet et que donc une telle loi ne pourra, même si elle passe, jamais être pleinement appliquée, une telle mesure va en plus à l’encontre même des valeurs des droits de l’homme dont la France se veut le fer de lance et le garant dans le monde.

Au delà de l’image pathétique que s’est construite la France au yeux de ses confrêres internationaux ces derniers mois, ce nouvel épisode de « flicage HADOPI-like made in France » illustre à merveille l’un des principaux problèmes dans notre pays : ceux qui proposent ce genre de lois ne comprennent pas le net.

Revenons à l’affaire qui nous concerne pour illustrer mon propos. Le groupe des géants du web, l’ASIC (l’Association des Services Internet Communautaires), dénonce donc la nouvelle loi forçant les acteurs majeurs du web à garder les informations personnelles de ses utilisateurs pour les mettre potentiellement à disposition du gouvernement. Parmi ces données personnelles, les mots de passes doivent être stockés… en clair, c’est-à-dire sous forme textuelle lisible. Or, tout bon service en ligne qui se respecte ne conserve justement pas les mots de passes ! En effet, ne pas conserver les mots de passes augmente la sécurité (en cas de piratage de bases de données, par exemple, les malotrus n’auront pas accès au même mot de passe que vous utilisez pour 15 autres sites internets) et est l’un des résultats de la confiance qu’ont dû construire difficilement les sites de services en ligne avec leurs internautes, longtemps refractaires à confier à un acteur virtuel inconnu leurs données personnelles.

Techniquement, à la création de votre compte, vous entrez votre mot de passe. Celui-ci va être passé dans un algorithme dit de « hash » pour en produire une version illisible et surtout irréversible (on ne peut pas retrouver le mot de passe à partir du hash). C’est ce hash qui sera conservé en base et non la version textuelle brute et lisible. Lors de votre prochaine connexion, vous entrez votre mot de passe qui sera soumis à nouveau au même algorithme, et c’est le résultat qui sera comparé avec la version stockée en base pour vous accorder ou pas l’accès au service sécurisé. C’est très simple et maintenant bien ancré dans les bonnes méthodes des services en ligne correctement sécurisés. Ce sont des méthodes qui ont été nécessaires pour développer la confiance des utilisateurs envers ces services virtuels.

Et là, on vient nous pondre une loi qui remet en cause tout cela en forçant les sites à conserver la version lisible du mot de passe ! Avec ce que je viens de vous expliquer, vous comprenez maintenant pourquoi les grands du web sont furieux et portent plainte contre la France. Si les législateurs qui nous ont sorti cette loi s’étaient un tant soit peu intéressés au problème en prenant un peu de recul, ils auraient tout de suite compris que le « flicage à tout prix » ne peut se faire n’importe comment et que le web possède déjà ses codes. On ne peut pas lui dicter sa loi. Il n’y a qu’à regarder les places de plus en plus importantes que prennent les membres de l’ASIC dans l’économie mondiale et Française. Internet et ses acteurs majeurs ne doivent pas être pris à la légère. Internet ne peut pas suivre les petites règles édictées par quelques gendarmes législateurs aussi zélés qu’incompétents. Avec les différents procés que ce sont pris Google (Street View et Buzz) et Facebook (Sécurisation de données privées trop complexes) ces dernières années sur leur façon de gérer la sécurité et la vie privée des utilisateurs, voilà que la France leur demande de faire machine arrière. Mais bien sûr ! Mais pour qui se prend-elle ?

La toile Française n’a pas encore la couleur de la toile Chinoise, mais elle tend définitivement vers les façons de faire du pays qui bafouent chaque jour un peu plus les droits de ses habitants. Les droits sur le web sont de plus en plus virtuels, oserais-je dire.

Censure d'Internet en Chine

Categories: Le Coin d'Alconis Tags: , ,

Tout ce qu’il faut savoir sur l’arrobase

D’où vient l’arrobase ?

Le nom arrobase (graphie préconisée par Le Nouveau Petit Robert de la langue française (2008)) ou arobase vient du castillan arroba qui désigne une unité de mesure de masse et de capacité en usage dans la péninsule ibérique depuis 1088 et qui vient lui-même de l’arabe الربع (ar-rubʿ), « le quart », un quart de quintal. Quant au nom français arrobase, il proviendrait de la contraction du terme typographique « a rond bas » (bas pour bas-de-casse, caractère minuscule).

D’où vient le logogramme @ associé ?

L’origine du signe est la ligature par les moines copistes du ad latin (à ou vers en français, at en anglais) où le a et le d cursifs ont fini par se confondre, le d s’enroulant autour du a.

Comment le @ s’est-il retrouvé sur nos claviers ?

L'"amphore" apparaît dans les vieux livres de comptes de marchands florentins

L’arrobase, un peu oublié depuis les temps des moines copistes, resurgit principalement en Italie dans les livres de comptes de marchands florentins pour désigner une unité de poids ou de mesure. Après une certaines expansion dans les pratiques comptables dans le monde, on le retrouve aux Etats-Unis, où son usage s’est vraiment répandu dès le XIXe siècle pour noter le prix unitaire des marchandises. « Deux chaises à 20 dollars pièces » se notait « 2 chairs @ $ 20″ et se lisait « two chairs at twenty dollars ». L’usage en est resté pour les américains qui lisent toujours « at ». C’est donc naturellement pour cet usage comptable que l’on retrouve le symbole sur les claviers des machines à écrire du XIXè siècle. Avant d’arriver sur nos claviers 100 ans plus tard, l’arrobase avait quelque peu perdu de son sens. C’est grâce à ce flou sémantique que les informaticiens ont pu récupéré l’arrobase comme marqueur logique et inséré dans les caractères informatiques standard. Et, comme le « at » américain pouvait aussi servir à localiser les choses, c’est sans doute pourquoi il a été choisi par Ray Tomlinson en 1971 pour indiquer la localisation des serveurs (ou boîtes aux lettres) de courrier électronique.

Quel est le code Morse pour l’arrobase ?

Ce n’est qu’en 2004 que l’alphabet Morse se voit enrichi du caractère @. La chaîne combine en fait le « a » et le « c » de l’anglais commercial at.

Popularité de l’arrobase

Quels sont les différents noms du @ dans le monde ?

  • Allemand : Klammeraffe (« singe araignée »)
  • Anglais : commercial atat sign ou at (« chez », « auprès de »), aussi souvent appelé asperand
  • Basque : a bildua (« a roulée »)
  • Belgique francophone : a crolle (« a boucle, dans le sens d’une boucle de cheveux »)
  • Catalan : ensaïmada (pâtisserie baléare en forme de spirale) ou cargol (escargot)
  • Coréen : 골뱅이 (golbaengi) (escargot de mer)
  • Chinois : 圈a(quan a) (cercle a) ,花a(hua a) (fleur a), ou 小老鼠 (xiao laoshu) (petite souris), ou 老鼠號 (laoshu hao) (souris), etc.
  • Danois : snabel-a (trompe d’éléphant)
  • Espéranto : heliko (escargot)
  • Finnois : miukumauku (signe du miaou)
  • Grec : παπάκι (papáki) (petit canard)
  • Hébreu : strudel (pâtisserie)
  • Hongrois : kukac (ver)
  • Italien : chiocciola (escargot)
  • Néerlandais : apenstaartje (petite queue de singe)
  • Polonais : małpa (singe)
  • Roumain : coadă de maimuţă (queue de singe)
  • Russe : собака (sobaka) (chien)
  • Suédois : Snabel-a, (a avec une trompe)
  • Tchèque : závináč (enroulade, le závin étant l’équivalent de la pâtisserie viennoise Apfelstrudel)
  • Turc : güzel a (bel a), ou kuyruklu a (a à queue)
  • Ukrainien : равлик (ravlyk) (escargot), moins souvent песик (pesyk) (le petit chien)

via, via et via

Twitter piraté !

A l’heure où je publie ce billet, la page d’accueil du site de micro blogging Twitter a été piratée. Jugez plutôt !

Voici ce que l’on peut voir sur la page du célèbre site de micro-blogging ce matin à 7h45. Un groupe se faisant appelé Iranian Cyber Army a détourné la page d’accueil de Twitter en y plaçant le contenu ci-dessous. De plus, il semblerait que tous les services utilisant Twitter comme les clients (mon seesmic ne marche plus en tout cas) soient en rade. Le site va d’un coup crouler sous les requêtes et devrait être mis hors ligne pour un retour à la normale dans la journée.

C’est tout de même un très grand coup dur pour les millions d’utilisateurs de Twitter de par le monde, lançant ainsi un questionnement sur la sécurité du site et des données de ses utilisateurs.

Mis à jour 08h05 : Le site est de nouveau accessible ! Mon Seesmic remarche aussi. Belle réactivité de l’équipe de Twitter.

twitter hacked

Twitter.com piraté. Screenshot réalisé par mes soins.

Categories: Le Coin d'Alconis Tags: ,

La nouvelle façon de « consommer » les sous-titres en France: sous-titres.eu

subtitles
Conséquence des coups de semonces de majors, les sous-titreurs se protègent.

Rappelez-vous des dernières menaces reçues par les différents sites de fansubbing français. C’était en février dernier. A l’époque les réponses ne se sont pas faites attendre et les différents sites internet incriminés ont réagi de diverses manières. Citoyens lambdas ne souhaitant pas défier les toutes puissantes majors, les administrateurs des sites avaient choisi en majorité de cesser de diffuser directement sur leur site les sous-titres des séries concernées. Alors que les publications étaient déléguées à des sites généralistes étrangers, des sous-titreurs des différents sites ont tout de suite lancé un projet en commun. En effet, ce qui avait pour but de fragiliser et de disperser les membres de la communauté française du fansubbing, a provoqué un élan de solidarité autour d’un projet commun : une plateforme française d’hébergement et de centralisation de fichiers sous-titres.

La réponse des sous-titreurs français : sous-titres.eu

C’est donc aujourd’hui que voit le jour la plateforme http://www.sous-titres.eu (st.eu). Derrière elle, des anonymes qui tiennent à le rester et on les comprend. Ce projet permet à tous les sites de fansubbing de rentrer dans la légalité selon la loi française. N’hébergeant plus de sous-titres et n’étant liés d’aucune façon (aucun lien vers st.eu), ils ne sont plus assujettis aux menaces des majors. Maintenant, me direz-vous, seul le site st.eu peut être poursuivi (inconvénient de la centralisation). Mais ce dernier étant hébergé sur un serveur étranger avec des sauvegardes régulières vers des sites de secours (miroirs) derrière un nom de domaine rattaché à aucune personne physique, il est hors de portée de la loi française puisque la justice française peut poursuivre les administrateurs de sites s’il est prouvé que ceux-ci résident en France et y exerce cette activité.

Bien sûr cette démarche s’apparente à un processus de « pirates ». Malheureusement, les fansubbers en sont rendus à ces manipulations pour faire passer leur message. Je vais une nouvelle fois rappeler que les sous-titreurs sauvages ne demandent qu’à ne pas exister. Ils revendiquent l’absence de solution adéquat (prix attractifs, qualité de vidéo/son HD, VO avec sous-titres FR de qualité, délais minimaux) et légale pour visionner leurs séries préférées. Cette démarche s’inscrit dans un soucis de respect de la série et du téléspectateur et vise à changer les modes de consommations actuels des médias tels que les séries américaines en France. L’effort au niveau VOD avait été salué et encouragé par la communauté par des actions adéquates (arrêt de confection des sous-titres pour les séries disponibles en VOD) mais la qualité du service étant restée au strict minimum de la part des acteurs tels que TF1 (pas de véritable HD, sous-titres de piètre qualité, coûts et temps de rétention des fichiers ridicules), les équipes avaient repris leur travail de contestation.

sous-titres.eu

Comment ça marche ?

Pour les consommateurs

Les premiers concernés par la naissance de ce site sont les consommateurs de sous-titres. Rappelons que les sous-titres ne sont que de simples fichiers texte fruit d’un travail minutieux et suivant des normes qualitatives pouvant être simplement utilisés et/ou réparés par un utilisateur féru de séries.

Les consommateurs trouveront sur st.eu, tous les sous-titres des séries qu’ils désirent suivre. Cependant, il est important de savoir lesquels prendre car il est courant que plusieurs équipes traduisent la même série (niveau de qualité et rapidité de sortie différentes). Ainsi, chaque équipe de sous-titreurs possède un tag sur le site soustitres.eu. A titre d’exemple, les sous-titres confectionnés par la Yellow Sub team sont nommés ainsi « Desperate.Housewives.6×01.ENFR.YST/.zip », le tag de l’équipe étant « YST ». Les sous-titres sont tous sous forme d’archives ZIP qui peuvent contenir les version française (FR) et/ou anglaise (ENFR/EN).

Concernant l’utilisation du site, elle est on ne peut plus simple. La page d’accueil présente un accès immédiat aux derniers sous-titres publiés. Un menu de navigation dans la partie basse permet de rechercher une série ou un film en particulier. Et oui, on peut aussi trouver des sous-titres de films sur sous-titres.eu. Une fonctionnalité particulièrement pratique : les flux RSS. Si vous ne savez pas encore ce que c’est, allez voir sur Wikipédia. Pour les autres, sachez que chaque série à son propre flux. Un flux global est aussi disponible pour suivre les publications des sous-titres séries et/ou films. Tout est pensé pour être très simple d’utilisation.

Pour les sous-titreurs

Les contributions sur sous-titres.eu ne sont pas limitées aux productions respectant les normes du fansubbing. Cependant, elles ne sont pas complètement libres. Les équipes souhaitant apporter leur pierre à l’édifice peuvent se signaler auprès des administrateurs en utilisant le formulaire de contact accessible tout en bas du site st.eu.

Que deviennent les sous-titres de qualité ?

L’une des principales préoccupations des consommateurs de sous-titres est la suivante : « c’est la fin des sous-titres de qualité ? ». Non. Rien n’a changé de ce côté là. Des équipes s’attèlent toujours jour et nuit à produire du travail de qualité. Repérez leur tag ou leur nom sur les sites communautaires de fansubbing et préférez leurs contributions sur st.eu.

Les autres sites

Conséquence directe sur les sites de fansubbing traditionnels : les sites de fansubbing ne fournissent plus directement de fichier sous-titres. Ils n’annoncent plus la sortie de leur sous-titres. Ils ne parlent quasiment plus de fansubbing mais se concentrent sur leur passion pour telle ou telle série. Les fans reconnaissants ne peuvent donc plus remercier les fansubbers comme une minorité en avait l’habitude, mais c’est un mal pour un bien.

Alternativement à sous-titres.eu, il existe d’autres sites permettant de récupérer des sous-titres pour ses séries moyennant une rapide et gratuite inscription ou pas :

Categories: Fan-subbing Tags: ,

La Warner attaque les sites de sous-titrage français

Aujourdh’ui, les administrateurs des plus grands sites de sous-titrage français (fansubbing) ont reçu un mail de la part de Warner, leur demandant de cesser toute activité illégale sur les œuvres dont elle détient les droits, soit la production et le partage de sous-titres. C’est loin d’être le premier avertissement reçu par ces sites, mais il s’agit du premier avertissement sérieux et généralisé dans le milieu du fansubbing.

Les avis sont pour le moment partagés chez Sub-way, SeriesSub, Forom, Frigorifix, all-about-subs, Subbers In Black, SerieBox etc. mais il se pourrait que nombre d’entre eux décident de fermer boutique ou de devenir 100% « légal ». Car en effet, depuis longtemps, le flou juridique flottait sur la légalité du sous-titrage en France d’œuvres américaines. Tout le monde savait que c’était illégal mais encore aucune véritable menace n’avait été lancée sur les sites français. Aujourd’hui est un grand tournant dans l’ère du sous-titrage. Les sites vont devoir agir pour se mettre dans la légalité car derrière ce sont des particuliers parfaitement identifiables (via les FAIs) qui sont menacés d’être poursuivis. Les administrateurs savaient qu’il ne risquaient pas grand chose car toute action concrète des ayant-droits serait précédée par un avertissement. C’est à présent chose faite. La majorité ne faisant ça que par passion et par plaisir choisiront, tacitement, de simplement arrêter la mise à disposition des sous-titres pour les séries concernées. D’autres, plus tenaces, vont attendre un avertissement plus virulent ou plus sérieux (comme une véritable lettre postale, prétextant qu’un mail n’est pas recevable comme mise en demeure) pour réagir, comme ils l’ont fait toujours devant de telles intimidations (TF1, la FOX etc.) et ne pas provoquer de panique générale.

Maintenant, mon avis personnel : Je pense qu’il s’agit d’une énième tentative d’intimidation qui ne devrait faire fermer que les plus prudents. J’ai personnellement reçu par le passé des mails beaucoup plus intimidants que celui-là. Les administrateurs ne devraient pas céder à la panique. Je suis de l’avis qu’un mail est le degré zéro des avertissements et qu’il faudra commencer à s’inquiéter qu’une fois un courrier en bonne et due forme reçu.

La Warner a une stratégie simple et efficace. En envoyant de simples mails d’avertissement, elle s’assure la fragilisation des esprits et la fermeture d’un bon nombre de site de fansubbing sans risquer de procès couteux (qu’elle gagnerait de toute façon). La majorité des contributeurs (fansubbers) vont choisir de continuer à exercer leur passion mais de diffuser leurs productions sur des sites étrangers et centralisateurs (opensubtitles.com, tvsubtitles.net etc.). Réduisant ainsi le nombre de sites à sanctionner à terme à quelques gros sites généralistes. Il ne leur restera plus qu’à envoyer devant les tribunaux ces derniers et la Warner fera jurisprudence. Elle sera suivie par les autres majors qui feront de même.

Bien entendu, le fansubbing perdurera mais certainement plus sous la forme que l’on connait. Les choses changent ou vont changer. En France, c’est une première. Mais en Israël, tous les sites ont été fermés il y a 2 ans, au Brésil, au Pays-Bas et en Espagne, les intimidations et fermetures ont commencé depuis belle lurette. Avec le procès en cours contre The Pirate Bay et les différentes lois mises en place pour le respect des droits sur Internet en ce moment, c’est une véritable croisade contre le piratage que les majors sont en train de gagner mener.

Trouvez ci-après la lettre reçue par les administrateurs des différents sites. Au moins, on sait maintenant parfaitement ce qu’on risque.

NOTIFICATION D’INFRACTION AU DROIT D’AUTEUR ET DROITS VOISINS

Expéditeur : Warner Bros. Entertainment France SA

Adresse e-mail (France): xxxxxxx@warnerbros.com

Numéro de téléphone (France): xxxxxxxx

Adresse (France): Warner Bros. Entertainment France, Département Anti-Piraterie, 115/123 avenue Charles de Gaulle, 92200 Neuilly sur Seine

Objet : Mise en demeure relative à des infractions au droit d’auteur et droits voisins

Le 17 février 2009

Madame, Monsieur,

Nous avons constaté la présence sur votre site Internet « xxxxxx » (le « Site Contrevenant ») de fichiers contenant des sous-titres, traduits en français, d’après les dialogues des film(s) et/ou épisode(s) de série télévisée suivants :

/*La liste détaillée de toutes les œuvres dont la Warner a les droits est écrite.*/

Warner Bros. Entertainment Inc. est le propriétaire et/ou détenteur de droits d’auteur et/ou de droits voisins exclusifs sur les œuvres audiovisuelles précitées (les « Œuvres Warner Bros. »), y compris entre autres sur les dialogues des Œuvres Warner Bros.

En tant que propriétaire et/ou détenteur de droits d’auteur et/ou de droits voisins exclusifs sur les Œuvres Warner Bros., Warner Bros. Entertainment Inc. est la seule entité habilitée à autoriser toute reproduction, représentation, mise à disposition du public, adaptation, traduction et/ou transformation de ses œuvres, y compris entre autres en ce qui concerne les dialogues des Œuvres Warner Bros.

En mettant à la disposition du public sans autorisation des contenus protégés par la propriété intellectuelle, tels que des traductions des dialogues des Œuvres Warner Bros., vous portez atteinte à nos droits. Ceci engage votre responsabilité civile et vous expose à d’éventuelles poursuites judiciaires civiles. En outre, la violation de ces droits est constitutive d’infractions pénales.

En effet, est constitutive des délits prévus et sanctionnés par les articles L.122-4 et L.335-2 à L.335-10 du Code de la Propriété Intellectuelle (« CPI ») toute reproduction, représentation, mise à disposition du public, adaptation, traduction et/ou transformation d’œuvres protégées, sans autorisation des titulaires de droits.

C’est pourquoi, sans préjudice de toute autre action civile ou pénale à votre encontre et étant donné votre qualité d’éditeur du Site Contrevenant, vous êtes par la présente mis en demeure de :

1) cesser sans délai toute reproduction, représentation, mise à disposition du public, adaptation, traduction et/ou transformation des Œuvres Warner Bros. sous quelque forme et par quelque moyen que ce soit, de même que toutes les autres œuvres pour lesquelles Warner Bros. Entertainment Inc. est propriétaire et/ou détenteur de droits d’auteur et/ou de droits voisins exclusifs (Articles L.122-4 et L.335-2 à L.335-10 du CPI);

2) cesser sans délai toute contribution à la commission de ces infractions par fourniture de moyens de nature à vous en rendre complice (Articles L.121-6 et L.121-7 du Code Pénal) ;

3) de prendre immédiatement toutes les mesures qui s’imposent pour que les traductions des dialogues des Œuvres Warner Bros., de même que toutes les autres œuvres pour lesquelles Warner Bros. Entertainment Inc. est propriétaire et/ou détenteur de droits d’auteur et/ou de droits voisins exclusifs, n’apparaissent plus sur le Site Contrevenant et sur tout autre support placé sous votre contrôle, directement ou indirectement ;

4) de nous faire savoir par écrit quelles mesures ont été prises dans le but de cesser la mise à disposition et de prévenir toute réapparition ultérieure de contenus non autorisés sur le Site Contrevenant et sur tout autre support placé sous votre contrôle, directement ou indirectement.

Bien que nous appréciions votre intérêt pour nos œuvres et pour nos productions, nous vous remercions par avance pour votre compréhension et pour votre coopération. Nous sommes convaincus que vous approuverez et que vous accepterez les termes de la présente notification et nous espérons qu’il sera possible de résoudre ce différent dans les plus brefs délais.

Sentiments distingués.

Le Département anti-piraterie Pour les sociétés Warner Bros. Entertainment Inc. et Warner Bros. Entertainment France

Fin du bug sous Internet Explorer

Le code de Youtube embedded incompatible avec ie7

Depuis plusieurs longs mois, les internautes utilisateurs du navigateur web Internet Explorer avaient la malchance de ne pouvoir afficher ce blog. Quelque chose provoquait une erreur sous le navigateur de Microsoft et pas sous Firefox. Comme j’utilise exclusivement ce dernier pour naviguer, j’ai mis un long moment avant de me rendre compte du problème.

Aujourd’hui, j’ai regardé ce qui n’allait pas. Et j’ai trouvé le problème : l’erreur vient du code d’inclusion des vidéos Youtube et Dailymotion. Je m’étais toujours contenté de tacitement copier-coller le code du lecteur « embedded » généré par les sites hébergeurs de vidéos sus-cités, leur faisant aveuglément confiance. Et il se trouve que leur code de 3 lignes est tout simplement incompatible avec IE 7 une fois inclus dans mon blog !

J’ai donc repris tous les billets publiés sur le KooNDeLLiTcH depuis sa genèse contenant des vidéos et modifié les codes d’inclusion des vidéos. Pour ceux qui seraient confrontés au même problème sur leur blog et souhaitent le régler rapidement, il suffit de ne garder que la partie « <embed …></embed> » du code proposé par Youtube et Dailymotion. Voilà une bonne chose de faite !

Categories: L'actu du KoonDeLLiTcH Tags: ,

Recherche alcotesteurs pour les séries de 2008-2009

Ça bouge au pays des séries. Les grands networks vont annoncer cette semaine leur grille de programmation pour l’année à venir. NBC, CBS, FOX, ABC, HBO vont vouloir compenser les aléas qui ont jalonné cette année 2007-2008. De très bonnes séries vont montrer le bout de leur nez et devenir de prochain succès.

Depuis 3 ans, le KooNDeLLiTcH a à cœur de vous faire découvrir les nouvelles séries. En lisant régulièrement ce blog, vous savez quelles séries vous intéresseront ou pas. Jusqu’ici j’ai toujours tout fait tout seul, malgré nombre de demandes de contributions de lecteurs. Cette année, je recrute des alcotesteurs : des fans de séries américaines, aimant écrire et faire découvrir. Le but étant d’anticiper la traditionnelle sortie des versions PréAir suivant les upfronts.

Un alcotesteur doit être capable de regarder une série américaine en VO (et surement sans sous-titres). Il doit impérativement savoir écrire français. Il sera complètement libre dans sa rédaction.

Si vous êtes intéressé, laissez en commentaire de ce billet « Teste-moi ! » en n’omettant pas de renseigner le champ email (qui n’apparaitra pas sur le site). Je vous contacterai via cette adresse mail.

Il n’y a pas de date limite pour poser sa candidature. Il y aura toujours bien assez de séries à tester.

Tv Show US Séries américaines 2008 2009

Categories: Séries TV Tags: , ,

Les poissons d’avril du net 2008

Poisson pané Voici une liste non exhaustive des poissons d’avril du net sur lesquels j’ai pu tomber aujourd’hui. Comme l’an dernier, Google se démarque du lot avec des April’s Fools de grande envergure.

J’aime pas Olivier Martinez…

… mais alors pas du tout !

Soutenons le Presse-Citron !

Pour mieux comprendre, allez ici :
www.presse-citron.net/?2008/03/19/3190-fuzz-et-olivier-martinez-verdict-le-26-mars

Pour info, si Eric perd c’est une bombe judiciaire contre le web 2.0 qui explose.